Alisier :

"Arbre originaire d'Europe pouvant mesurer jusqu'à 33 m en forêt, mais plus souvent entre 20 et 25 m. Et 15 à 17 m en situation champêtre. Avec une croissance relativement lente, le diamètre du tronc peut atteindre 50 à 65 cm en forêt à l'âge de 90-130 ans. Et en isolé, des spécimens ayant des circonférences entre 3 et 3,5 m sont attestés, certains disent que sa longévité est proche des 300 ans.

Son écorce grise est fissurée et s'exfolie, il a des feuilles caduques vert foncé à 5 ou 7 lobes dentés, des fleurs blanchâtres à nombreuses étamines donnant des fruits marron de 15 mm de diamètre comestibles à pleine maturité (après les premiers gels)." (source Wikipédia)

 

Dans ma virtuelle demeure, j'en possède un magnifique spécimen. Il est énorme. Il doit bien atteindre les 33 mètres annoncés plus haut. Il n'est pas loin des 300 ans non plus, tant il m'en conte, des histoires, de tout ce qu'il a pu observer, voyageur immobile, depuis toutes ces années.

L'alisier, ses grands frères n'ont rien à voir avec les arbres, comme chacun le sait. Ceux-là n'ont jamais su s'enraciner. De l'air. Du souffle, du vent, des tourbillons d'air chaud venus de l'autre bout du monde.

Alizés, Alisier,

les uns soufflent, l'autre berce

L'un s'enracine les autres filent

Alizés, Alisier,

Les deux donnent

de l'eau à mon moulin.

 

J'ai connu une enfant qui ne pouvait -ou ne voulait- pas comprendre d'où venait le vent (et comment l'expliquer, n'est-ce pas ?) Elle me disait, admirative, "regarde comme les arbres bougent aujourd'hui, quel vent ils peuvent faire, alors !". Et moi je la laissais à ses explications, car c'est comme ça qu'on aime les arbres, à force de les regarder, et peu importe ce qu'ils sont en vrai, ne sont pas, et sont quand même ! 

 

Alisier

Alisier - photo trouvée ici http://www.monumentaltrees.com/fr/photos/3138/#c et prise dans le jardin botanique de Dreijen, Pays-Bas