Moi, ladite Dame Ka, nulle en musique, oreille sensible comme couenne de dinausore, ai été touchée hier par la grâce d'un concert de piano.

Imaginez un puits de lumière et une jeune fille si menue au centre, des doigts qui courent, volent, exprime l'âme des plus grands à peine connus de moi mais d'un coup révélés,

Imaginez un public tout cabossé dans un enchevêtrement de fauteuils roulants, au bord de la pièce une vieille dame évadée de son corps dont les mains dansent sur des touches imaginaires, vibrante  de l'instant,

Imaginez des regards qui brillent, des sourires, des larmes, des mains pressées d'applaudir,

Imaginez.

La musique, quel miracle la musique...

pianiste