Ces journées se sont assez étirées, baignées de leur lumière des plus marginales

Il faut que je revienne dans le sombre de l'humanité Il faut que je sois

raisonnable je ne peux pas m'attarder plus de ce côté car

J'ai assez trainé avec ma petite troupe sur cet

îlot, pierres chaudes et douce terre,

à humer la lenteur palpable des heures

Je répète pourquoi mais pourquoi

Pourquoi la vie est-elle ainsi

faite que toujours tu

doives t'abstraire

de ce qu'elle 

a de plus

vivant

?