26 janvier 2017

Pile ou face

  "La peur et la joie. Pile ou face. On vit toute une vie avec ça. La peur ou la joie. Etre une pièce. On tombe d'un côté ou de l'autre. On choisit, plus ou moins, de quel côté on tombe. La joie est le dos de la peur. Quand l'une s'éloigne, on distingue le sourire sur le visage de l'autre. On est les deux. Une pièce. Qui vole en l'air. Qui tourne. Qui tombe. S'il n'y a rien ou personne pour nous lancer une nouvelle fois. On reste en bas. Le visage couché dans la poussière. L'idéal serait de rouler. Sur la... [Lire la suite]
Posté par Kgire à 11:29 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , ,

10 décembre 2015

Un sage prit la parole...

    "Un sage prit la parole et dit : "Ecoutez cette histoire véridique. Un groupe d'aborigènes australiens s'avançait un jour dans un paysage aride, en compagnie d'un ethnologue. Celui-ci, qui notait soigneusement tous leurs faits et gestes, remarqua que de temps en temps le goupe, composé d'hommes et de femmes, s'arrêtait un moment plus ou moins long. Ils ne s'arrêtaient ni pour manger, ni pour regarder quelque chose, ni pour s'asseoir ou se reposer. Simplement ils s'arrêtaient. L'ethnologue, après deux ou trois arrêts,... [Lire la suite]
Posté par Kgire à 18:41 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,
11 juin 2015

C'était magnifique

...cette phrase que sa soeur a prononcé, "C'était magnifique", est-ce qu'elle pourrait la dire, elle ? Qu'est-ce qui a été magnifique dans sa vie à elle ? Est-ce que Nine a vécu davantage qu'elle ? Elle pense à cela le long de la Grand-Rue jusqu'à ce qu'elle parvienne au Champ-de-Mars et trouve un taxi, et la phrase de Nine l'accompagne à chaque flaque de boue et d'immondice qu'elle enjambe, à chaque corps qui la bouscule, "Cétait magnifique..." cette phrase qui lui semble interdite à elle, cette phrase qui a permis à Nine, la soeur... [Lire la suite]
Posté par Kgire à 15:53 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags :
21 février 2015

Une déclaration

  "Ce que j'aime en toi c'est ton manque total d'énergie. La plupart des femmes sont à la recherche d'hommes entreprenants, sans faille apparente, des décisionnaires efficaces, qui, sans être forcément brillants, savent immédiatement choisir entre deux voies -des types rassurants, en somme. Ce genre d'hommes me barbe. Toi, tu n'es pas du tout rassurant. Tu n'affirmes rien haut et fort, tu renvoies à tous l'image de ta propre indécision -et de la leur, tout aussi fondamentale. Tu me fait penser au curé de Bernanos, ou au prince... [Lire la suite]
Posté par Kgire à 19:35 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : ,
26 septembre 2014

L'orgie La neige - Patrick Grainville

  Je lis un livre magnifique, subjuguant. Une surprise comme il en arrive parfois au hasard de nos lectures. On lit et c’est un formidable écho. Magique. Faut dire que l’écriture de Patrick Grainville est d’une puissance évocatrice rare, toute de poésie et de sensualité. Et plus encore. Je dis Et plus encore car ce sont les grands thèmes de l'humain qui s'y livrent. Tout à trac ce sont : nos mythes personnels, secrets de vie à percer,  intuition du temps qui passe, jeux de vie et de mort, nostalgie, amour de la nature, de... [Lire la suite]
Posté par Kgire à 23:45 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : ,
12 juin 2014

Sukkwan Island - David Vann

"On avait une Morris Mini, avec ta maman. C'était une voiture minuscule comme un wagonnet de montagnes russes et un des essuie-glaces était bousillé, alors je passais tout le temps mon bras par la fenêtre pour l'actionner. Ta maman était folle des champs de moutarde à l'époque, elle voulait toujours qu'on y passe quand il faisait beau, autour de Davis. Il y avait plus de champs alors, moins de gens..." C'est un livre qui commence comme ça. Je pense qu'il ne peut pas laisser indifférent.  Ce livre est une sorte un huis clos.... [Lire la suite]
Posté par Kgire à 15:40 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : ,

28 mars 2014

La lenteur - Milan Kundera

  "Il y a un lien secret entre la lenteur et la mémoire, entre la vitesse et l'oubli. Evoquons une situation on ne peut plus banale : un homme marche dans la rue. Soudain, il veut se rappeler quelque chose, mais le souvenir lui échappe. A ce moment, machinalement, il ralentit son pas. Par contre, quelqu'un qui essaie d'oublier un incident pénible qu'il vient de vivre accélère à son insu l'allure de sa marche comme s'il voulait vite s'éloigner de ce qui se trouve, dans le temps, encore trop proche de lui." Je suis partagée, à la... [Lire la suite]
Posté par Kgire à 23:47 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , ,
24 janvier 2014

Les lisières - Olivier Adam

"Clément s'est rendormi dans mes bras, comme s'il avait encore quatre ans, et j'ai senti ma gorge se serrer à cette pensée. Déjà la nostalgie me prenait de ce temps premier de la petite enfance, ce temps enfui pour toujours, de tendresse éperdue, d'amour inconditionnel, de proximité animale qui me semblait le ciment de tout, me faisait entrevoir que rien jamais ne pourrait m'écarter de mes enfants, quoi qu'ils pensent, quoi qu'ils fassent. " Comme elles raisonnent en moi, ces quelques lignes, comme elles parlent à mon coeur de mère... [Lire la suite]
Posté par Kgire à 22:14 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,
12 décembre 2013

Ouragan - Laurent Gaudé

  "Moi, Joséphine Linc. Steelson, négresse depuis presque cent ans, j'ai ouvert la fenêtre ce matin, à l'heure où les autres dorment encore, j'ai humé l'air et j'ai dit : "ça sent la chienne". Dieu sait que j'en ai vu des petites et des vicieuses, mais celle-là, j'ai dit, elle dépasse toutes les autres, c'est une sacrée garce qui vient et les bayous vont bientôt se mettre à clapoter comme des flaques d'eau à l'approche du train." Comment ne pas être touché par un livre qui commence comme ça ! J'aime j'aime, tout est fort dans... [Lire la suite]
Posté par Kgire à 21:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
11 novembre 2013

Milena Magnani - Le cirque chaviré

"C'est vrai quand on y pense. C'est ainsi qu'est faite la vie d'un homme. Elle est faite le temps d'une seule image. Cinq enfants en cercle. Ils écoutent quelqu'un raconter une histoire. Ils sont assis sur des pierres. Sur des bancs de fortune qu'ils ont improvisés. C'est ainsi qu'est faite la vie d'un homme. C'est une image qu'on croit avoir vue, engloutie d'un seul coup par une douleur sans préavis." Je viens de terminer "le cirque chaviré", de Milena Magnani, et comme pas si souvent, c'est la magie du coup de coeur. En voici un... [Lire la suite]
Posté par Kgire à 22:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :