06 septembre 2014

La saison de Sainte-Reine

  Profiter de ce temps de rentrée pour lire ou relire ce poème de René-Guy Cadours, qui sans doute réveille en chacun une odeur, une émotion, une lumière...   LA SAISON DE SAINTE-REINE Je n’ai pas oublié cette maison d’école Où je naquis en février dix-neuf cent vingt Les vieux murs à la chaux ni l’odeur du pétrole Dans la classe étouffée par le poids du jardin Mon père s’y plaisait en costume de chasse Tous deux nous y avions de tendres rendez-vous Lorsqu’il me revenait d’un monde de ténèbres D’une Amérique à trois... [Lire la suite]
Posté par Kgire à 23:03 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , ,

06 juillet 2014

Andrée Chédid - Regarder l''enfance

    Jusqu'aux bords de ta vie Tu porteras ton enfance Ses fables et ses larmes Ses grelots et ses peurs Tout au long de tes jours Te précède ton enfance Entravant ta marche Ou te frayant chemin Singulier et magique L'œil de ton enfance Qui détient à sa source L'univers des regards   Andrée Chédid, Épreuves du Vivant, 1983    
Posté par Kgire à 22:02 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , ,
12 juin 2014

Sukkwan Island - David Vann

"On avait une Morris Mini, avec ta maman. C'était une voiture minuscule comme un wagonnet de montagnes russes et un des essuie-glaces était bousillé, alors je passais tout le temps mon bras par la fenêtre pour l'actionner. Ta maman était folle des champs de moutarde à l'époque, elle voulait toujours qu'on y passe quand il faisait beau, autour de Davis. Il y avait plus de champs alors, moins de gens..." C'est un livre qui commence comme ça. Je pense qu'il ne peut pas laisser indifférent.  Ce livre est une sorte un huis clos.... [Lire la suite]
Posté par Kgire à 15:40 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : ,
27 mai 2014

Tout est dit

  ...S'abstraire un instant de la surface et se surprendre à exister au creux du monde   Tout est dit dans ce tableau, n'est ce pas  ?   Frida Kahlo : "L'Etreinte amoureuse de l'univers, la terre, moi, Diego et Monsieur Xolotl"    
Posté par Kgire à 23:16 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags :
02 mai 2014

Jaune

Jaune était la mer de mon enfance. Elle était jaune et ondoyait sous l'Autan. Elle était jaune et ne sentait pas la marée, ni l'iode, non, rien de tout ça, rien de la mer. Sentait-elle moins bon, sentait-elle meilleur ? Aimais-je son odeur, à la mer jaune, la mielleuse, l'entêtante ? Je ne saurais le dire, mes narines s'enchantaient et s'écoeuraient à la fois, c'était elle que j'aimais, elle, la jaune. Languedoc, pays de vent. Mai. Les champs de colza sont au summum de leur lumière et de leur grandeur. J'ai dix ans, et vous... [Lire la suite]
Posté par Kgire à 13:31 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , ,
18 avril 2014

Des planches de rien

    Nous étions toi et moi Sur des planches de rien  Tu me tenais la main   Nous étions tous les deux Entre hier et  demain   A attendre si peu A nous sentir si bien    
Posté par Kgire à 22:25 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

10 avril 2014

Matin serein

    Elle se lève bye bye sommeil Fait chauffer bol de café noir Et va dehors s'asseoir   Dehors fait frais soleil Et bol de café fait Aux mains bien chaud diffuse douceur Au corps au coeur   Elle se lève bye bye sommeil  Noir café Longs filaments de fumée Café noir Défilement d’heures illusoires Elle n'a ni âge ni douleur Fini les quinze les vingt et les quarante Fini et pas fini Au vrai ils sont tous là En vrac, au même instant Révolte Douceur Ennui et Oeil tout neuf Café fini ... [Lire la suite]
Posté par Kgire à 22:53 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
28 mars 2014

La lenteur - Milan Kundera

  "Il y a un lien secret entre la lenteur et la mémoire, entre la vitesse et l'oubli. Evoquons une situation on ne peut plus banale : un homme marche dans la rue. Soudain, il veut se rappeler quelque chose, mais le souvenir lui échappe. A ce moment, machinalement, il ralentit son pas. Par contre, quelqu'un qui essaie d'oublier un incident pénible qu'il vient de vivre accélère à son insu l'allure de sa marche comme s'il voulait vite s'éloigner de ce qui se trouve, dans le temps, encore trop proche de lui." Je suis partagée, à la... [Lire la suite]
Posté par Kgire à 23:47 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , ,
19 mars 2014

Définition

   Tu  Il Je Toi Moi Nous bloguons Elle cherche régulièrement une définition qui tiendrait dans la paume d'une main, ou mieux dans un battement d'ailes comme par exemple Jeter un bout de soi à la lumière un bout et pas n'importe lequel, l'autre bout, l'inhabituel.     Et toi, et vous, que proposeriez-vous ?    
Posté par Kgire à 22:49 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags :
12 mars 2014

Le face à face - Lucienne Desnoues

Toute droite, la violette,Avec ses oreilles de faon,Écoute le chant triomphantDe la source qui la reflète. Ah ! Quelle passion me pousseA saisir ce gibier subtil,Ce frais petit fauve d’avril,Entre mon index et mon pouce ? Je te hausserai vers la nueEt je renverserai le frontEt face-à-face nous serons,Moi le géant, toi la menue. Si claire figure foncée,Lueur montant du fond du noir,Mon espoir et mon désespoir,L’infini dans une pincée, Fleur-enfant, très ancien sourire,Éternel museau d’un instant,Qu’avons-nous donc tous les... [Lire la suite]
Posté par Kgire à 23:09 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,