Qui n'a pas vu de ses propres yeux la cathédrale d'Albi ne l'a pas réellement vue.

Tu peux l'avoir vue en photo, ou avoir suivi de superbes reportages télévisés, mais je le répète, qui n'a pas vu de ses propres yeux la cathédrale d'Albi ne l'a pas réellement vue. De la cathédrale Sainte Cécile, aucun film, aucune photo ne peut rendre compte. Il faut l'avoir approchée de ses pieds, touchée de son oeil.

Elle se dresse soudain devant toi, Forteresse.
Et toi, tu es tout petit, une poussière d'humain minuscule. Les siècles t'écrasent, l'oeuvre humaine te laisse pantois

 

Albi 10

Tu fais lentement le tour du vaisseau massif, et puis tu pénètres dans la nef.

Et là, l'improbable contraste ! Une deuxième surprise te subjugue... Quelle merveille de finesse ! Ciselures,
dentelles de la pierre blanche des 270 statues que loge le choeur, et puis la voûte, ah, la voute !

"la première et la plus vaste surface peinte de la Renaissance italienne en France : une voûte réalisée en 3 années 1509/1512, représentant la voûte céleste dont le bleu d'origine minérale est extraordinairement préservée". (source : office du tourisme d'Albi)

J'ai renoncé à prendre des photos, impossible, trop. Trop grand, trop loin, trop beau, insaisissable.

 

Albi 6

 

Albi 2

Nous avons ensuite rejoint le Tarn, en passant par les jardins.

Comme à Toulouse, l'alliance des eaux et de la brique est tout simplement belle, et je trouve cette fois mes photos assez représentatives :

 

Albi 3

 

 

Albi 4

Et pour finir, un zeste de tendre fantaisie,
au détour d'une rue :)

 

Albi 9

Mars 2012