Un jour, sans aucun doute, vous passerez entre Ariège et Aude, dans le pays de Mirepoix. Vous ne manquerez pas, ce jour-là, de faire une petite étape à Vals. Le village est magnifique, comme de nombreux village du Mirapicien. La pierre y est chaude, dorée au sud, le Moyen-Age s'y est posé pour la suite des temps. Des âme rudes et bienveillantes veillent dans la lumière d'hiver.

Au  bout du village, il y a l'église,

Eglise de Vals (1)

 

petite citadelle jaillie de la pierre, qui de suite attire le regard. Vous en ferez le tour, poussé par la curiosité -est-il possible d'agir autrement ? Vous admirerez les blocs de poudingue qui l'enchassent. Puis viendra ce moment, instant magique, où vous déciderez de pousser la porte de chêne :

"En grinçant, elle tourne sur ses gonds, laissant plonger le regard dans la pénombre. Et là, c’est le choc…..

Utilisant au mieux une faille naturelle, un escalier de pierre paraît s’enfoncer dans les entrailles de la terre. Une dizaine de degrés mène jusqu’à une vieille porte qui donne dans la partie inférieure de l’église, abusivement qualifiée de crypte. Nous sommes là dans les restes de l'édifice du X ème siècle, celui que les premiers chrétiens de la contrée avaient bâti avec un évident sens de la mise en scène….."  (la suite c'est ici)

Eglise de Vals (11)

 

C'était vraiment une belle surprise, cette visite. Quelle émotion à se trouver dans ce giron de pierre, entre terre, ciel, humanité et spiritualité !